Category Archives for Communiqué de presse

ACPA communiqué de presse 2020-01-17

Association des comitees de parents anglophones

Pour diffusion immédiate

L’APCA (EPCA) élit un nouveau leadership


(11 janvier 2020) - Montréal, QC

L'Association des comités de parents anglophones (APCA / EPCA) a élu un nouveau comité exécutif lors de son assemblée générale annuelle tenue samedi dernier à Montréal.

Les membres du conseil représentant leurs comités de parents respectifs ont élu la vice-présidente sortante et déléguée de la Commission scolaire English-Montréal Mme Katherine Korakakis à la présidence, et la déléguée de la Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier, Mme Ailsa Pehi, à la vice-présidence. M. Pierre Masson, de la Commission scolaire Central Québec, a été élu trésorier.

Mme Korakakis succède à Mme Rhonda Boucher qui a été présidente pendant quatre ans et remercie ses collègues administrateurs pour leur confiance. « Je suis impatiente de relever les défis qui nous attendent et de travailler avec les membres du conseil d'administration diversifiés et dévoués qui sont la voix des parents intervenants dans le réseau de l’éducation publique anglophone au Québec. »

Depuis 10 ans, Mme Korakakis est responsable du développement d’initiatives et de projets entrepreneuriaux sous les auspices du programme Défi de l’entrepreneuriat jeunesse du gouvernement du Québec. Elle est l'auteure et la coauteure de guides sur l'éducation sur l'entrepreneuriat et a siégé au conseil d'administration de nombreuses organisations à buts non lucratifs. Vice-président de PME MTL Centre-Ouest et membre des comités d'investissement de PME MTL Centre et PME MTL Centre-Ouest.

Mme Pehi est une ancienne commissaire de l’école Sir Wilfrid Laurier et est actuellement vice-présidente de la Fondation Sir Wilfrid Laurier et vice-présidente du conseil d’administration du Centre d’activités récréatives et éducatives à but non lucratif qui dessert les adultes handicapés physiques.

Avec 16 délégués élus dans huit comités de parents des commissions scolaires anglophones, l'APCA travaille avec des organisations et des associations du Québec pour aider les comités de parents à remplir leur mandat depuis 2009.

L'APCA contribue également à la formation des comités de parents et représente les intérêts des intervenants auprès du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur.


Pour plus d'informations, contactez: Katherine Korakakis (514) 778-3722

Communiqué de presse projet de loi 40

Montréal, le jeudi 22 novembre 2019

L’Association des comités de parents anglophones (EPCA) dénonce l’utilisation inappropriée hier, par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, des propos de sa Vice-présidente Katherine Korakakis durant la commission parlementaire sur le projet de loi 40 à l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Éducation a utilisé les affirmations de Mme Korakakis pour son propre contexte. « Le ministre de l’Éducation s’est servi de mon nom pour tenter de promouvoir son projet de loi à l’Assemblée nationale dans le mauvais contexte », a dit la Vice-présidente Katherine Korakakis.

« L’association n’est pas favorable au projet de loi 40 et s’il avait été attentif à toute la procédure, il aurait compris notre position aussi clairement que les autres membres du Comité de la culture et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

L’association ne voit aucun avantage pour la réussite des élèves et pour notre communauté dans ce projet de loi. Ce dernier devrait être retiré et tous les intervenants en éducation doivent pouvoir s’exprimer au sujet de l’avenir de notre système public », a conclu la Vice-présidente.

L’Association des comités de parents anglophones (EPCA) est une organisation provinciale à but non-lucratif représentant les comités de parents des commissions scolaires anglophones du Québec. Cette association est financée par le gouvernement du Québec.

Pour de plus amples informations, écrire à info@epcaquebec.org.

Link to the original PDF for download: https://acpaquebec.org/wp-content/uploads/2019/11/PressReleaseMontrealNovember22FRENCHFINAL-2019-1-1.pdf






Éléments à prendre en considération pour le projet de loi 144

7 septembre 2017

L’Association des comités de parents anglophones (ACPA) note que le projet de loi 144 ne relève pas de son mandat. Toutefois, l’association constate que certains parents qui octroient l’enseignement à domicile à leurs enfants le font parce qu’ils ont eux-mêmes quitté le système scolaire public pour diverses raisons.

L'association croit que la société doit respecter la décision de certains parents de prodiguer l’enseignement à domicile à leurs enfants. Le choix parental est une valeur fondamentale pour les parents anglophones au Québec : «Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants» (article 26 (3) de la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies).

L’ACPA défend avec ardeur les processus décisionnels basés sur les faits et par conséquent soutient les efforts déployés pour enregistrer les enfants qui reçoivent l’éducation à la maison. Cette inscription devrait apporter une valeur ajoutée pour les parents et les enfants. Ceux-ci pourraient avoir notamment accès à un répertoire en ligne de documents didactiques arrimer au Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ). Cet aspect est particulièrement important pour la minorité anglophone du Québec qui dispose d’un large éventail de ressources extérieures, dont la plupart ne reflètent pas nécessairement le PFEQ.

L’ACPA encourage le MEES à recueillir le point de vue des principaux intervenants soit les parents qui ont choisi de prodiguer l’enseignement à domicile, puisqu’ils sont ceux qui comprennent le mieux leur enfant. Les associations d’enseignement à domicile doivent être reconnues et financées afin de mettre à leur disposition des ressources pour faciliter la diffusion de l'information qui aideraient les parents à mieux intégrer l’enseignement à domicile de leurs enfants au PFEQ. Une certaine souplesse est nécessaire pour que l’on puisse s’adapter aux besoins précis de chaque enfant et de chaque famille afin que ces derniers ne dépendent pas « d’une solution » universelle. L’ACPA aimerait aussi s’assurer que l’on adopte une loi qui ne créera pas une d’augmentation de la bureaucratie et qui limitera les coûts de litige. L’argent consacré à l’éducation au Québec doit d’abord avoir une incidence sur les étudiants, incluant l'enseignement à domicile et se sans diminuer les services pédagogiques actuellement offert dans le réseau public.

Les parents souhaitent que le MEES continue de contribuer à l’élaboration de projets et de nouvelles initiatives stratégiques qui auront à cœur l’intérêt des étudiants québécois, qui favoriseront une participation étudiante accrue en mettant à profit différents styles d’apprentissage ainsi qu’en améliorant et en valorisant la profession enseignante.
Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Mme Rhonda Boucher, présidente de l’ACPA par téléphone au 514-778-3722 ou par courriel à l’adresse president@epcaquebec.org.

Les mesures concrètes pour améliorer la réussite des élèves

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

Québec, le 30 novembre, 2016 - Aujourd'hui, l'Association des Comités des Parents Anglophones est fière de collaborer avec la Fédération des comités de parents du Québec ainsi qu'avec nos autres partenaires représentant les groupes de parents.

Les mesures concrètes pour améliorer la réussite des élèves

Nous continuons à recommander nos propositions pour améliorer la réussite des élèves décrites dans notre mémoire sur le projet de loi 86 :

1. Engagement envers le développement professionnel des enseignants.

2. Mécanismes de soutien supplémentaire aux administrateurs scolaires.

3. Réviser la formation des conseils d’établissement.

Les compressions budgétaires des dernières années dans l'éducation ont été particulièrement néfastes pour le système d'éducation publique anglophone en plus de la politique linguistique restrictive québécoise qui limite les inscriptions aux écoles publiques anglophones. La prestation d’enseignement de qualité à tous nos étudiants est brimée par la diminution des ressources. Ces compressions ont également exercé une pression considérable sur notre modèle d’intégration inclusif recommandé par le gouvernement pour les élèves ayant des besoins particuliers.

Nous exhortons le gouvernement à aller de l’avant avec la prestation de programmes de qualité et de services qui rehausseront les pratiques pédagogiques associées à la réussite globale de l’élève. Nous remarquons également la tendance vers les résultats et l'efficacité ce qui doit être équilibré avec la capacité d’exploiter les forces individuelles des élèves pour qu’ils puissent réaliser leurs aspirations.

La nécessité d’investir dans l’éducation

• Accroitre le financement de programmes pédagogiques.

• Rétablir et accroitre le financement pour la technologie.

• Accroitre le financement pour les enfants ayant des besoins particuliers.

Le projet de loi 105 apporte enfin la disposition du droit de vote des commissaires qui représentent les parents. Nous apprécions le nouveau droit des parents au plus haut niveau de la gouvernance de la commission scolaire. Sans aucun doute, ceci présentera une nouvelle dimension de proximité et aura un effet immédiat sur les intérêts de la population scolaire locale et de la communauté.

Nous souhaitons que le gouvernement présente des solutions pratiques qui sont toujours axées sur la réussite des élèves, le soutien des enseignants et l’allocation du financement des ressources requises aux programmes et aux services.

Les parents du secteur anglophone s’impliquent activement en tant que bénévoles dans nos écoles depuis des années. Nous cherchons des solutions réalistes et nous sommes ouverts et prêts à participer à des initiatives qui amélioreront notre système d’éducation publique au Québec.

Nous demandons de protéger les droits collectifs. Notre particularité historique est étroitement liée à notre société. Nos enfants sont indispensables à la réussite du Québec https://www.writemypapers.org/.

Pour entrevues ou information complémentaire, veuillez communiquer avec Rhonda Boucher, présidente au 514-778-3722.

Rhonda Boucher
EPCA President

L’ACPA est heureuse suite à l’adoption du projet de loi 105

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

Montréal, novembre 2016 - L’Association des comités de parents anglophones (ACPA) est heureuse d’annoncer que le l’assemblée nationale a adopté le projet de loi 105 aujourd’hui.

Parmi les changements les plus importants, les commissaires-parents auront maintenant les mêmes droits, y compris les droits de vote, que les commissaires qui ont été élus au élections générales, et cela entrera en vigueur dans les 30 jours.

L’ACPA examinera les modifications apportées au projet de loi initial et se réjouit à l'idée de collaborer avec nos comités parentaux, membres et nos conseils d'administration. Pendant cette période de transition. Notre mission sera de veiller à ce que nos parents, les plus importants intervenants dans le domaine de l'éducation, soient prêts à assumer la responsabilité supplémentaire d'une manière informée et efficace.

Pour de plus amples informations, veuillez nous contacter Mme. Rhonda Boucher présidente de l’ACPA au (514) 778-3722 ou par courriel info@epcaquebec.org.

Le projet de loi 86 ne considère pas les inquiétudes des parents

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate
Montréal, le 14 décembre, 2015 – L’Association des comités de parents anglophones (ACPA) dénonce le projet de loi 86. Après un coup d’œil rapide, le projet de loi 86 donne l’impression d’une présence parentale plus importante au sein des instances décisionnelles de chacune des commissions scolaires. Mais après une analyse en profondeur, plusieurs clauses viennent atténuer les gains perçus.
En tant que parents, nous ne voyons pas en quoi la législation proposée aidera au maintien de la minorité d’écoles anglophones, qui sont reconnues pour avoir parmi les meilleurs taux de rétention et de succès académique au Québec.
Malgré le fait que l’ACPA ait rencontré le ministre de l’Éducation à deux reprises afin de discuter des problèmes de gouvernance, presqu’aucune de nos recommandations n’ont été prises en considération ou mises en place. En fait, une seule d’entre elles a été adressée, mais elle est atténuée par d’autres mesures introduites dans le présent projet de loi.
L’ACPA a l’intention de consulter ses comités de parents et comités de parents centraux membres afin de déterminer les actions à prendre à partir de maintenant.
L’ACPA se joindra à d’autres organisations communautaires anglophones pour agir de concert à ce sujet.

Source: Angelo Grasso
Directeur Général de l’ACPA (514) 778-3722
info@epcaquebec.org

L’ACPA élit une nouvelle présidente

Montréal, novembre 2015 - L’Association des comités de parents anglophones (ACPA) est heureuse d’annoncer que Mme. Rhonda Boucher, commissaire-parent de la commission scolaire Western Québec, Directeur d’ACPA et vice-présidente d’ACPA, a été élue présidente de l’ACPA lors des élections tenues le samedi 14 novembre. Les élections étaient tenues durant l’Assemblée générale annuelle où Mr. Mike Nalecz, commissaire-parent de la commission scolaire Lester B. Pearson et Directeur ACPA, a été élu vice-président. Mr. Andy Simon, Directeur d’ACPA pour la commission scolaire Sir Wilfrid Laurier, a été réélu trésorier. Les Directeurs de l’ACPA souhaitent remercier le président sortant Pierre Chouinard pour son temps, sa contribution et son dévouement à l’association. Pour de plus amples informations, veuillez nous contacter au (514) 778-3722 ou par courriel info@epcaquebec.org

L’APCA a pour mission de

1 - Unir et représenter les comités de parents des commissions scolaires publiques de langue anglaise de la province de Québec;

2- Rejoindre tous les parents pour communiquer avec eux au nom des commissions scolaires publiques de langue anglaise par l'intermédiaire des comités de parents.

3 - Travailler en collaboration avec d'autres organismes sur les objectifs partagés et les buts communs.

4 - Promouvoir les droits et protéger les intérêts des parents et des élèves dans notre communauté selon les besoins des comités de parents;

5 - Partager et promouvoir les meilleures pratiques et les meilleures formations au sein des comités de parents et autres organismes.