Communiqué de presse projet de loi 40

Montréal, le jeudi 22 novembre 2019

L’Association des comités de parents anglophones (EPCA) dénonce l’utilisation inappropriée hier, par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, des propos de sa Vice-présidente Katherine Korakakis durant la commission parlementaire sur le projet de loi 40 à l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Éducation a utilisé les affirmations de Mme Korakakis pour son propre contexte. « Le ministre de l’Éducation s’est servi de mon nom pour tenter de promouvoir son projet de loi à l’Assemblée nationale dans le mauvais contexte », a dit la Vice-présidente Katherine Korakakis.

« L’association n’est pas favorable au projet de loi 40 et s’il avait été attentif à toute la procédure, il aurait compris notre position aussi clairement que les autres membres du Comité de la culture et de l’éducation de l’Assemblée nationale.

L’association ne voit aucun avantage pour la réussite des élèves et pour notre communauté dans ce projet de loi. Ce dernier devrait être retiré et tous les intervenants en éducation doivent pouvoir s’exprimer au sujet de l’avenir de notre système public », a conclu la Vice-présidente.

L’Association des comités de parents anglophones (EPCA) est une organisation provinciale à but non-lucratif représentant les comités de parents des commissions scolaires anglophones du Québec. Cette association est financée par le gouvernement du Québec.

Pour de plus amples informations, écrire à info@epcaquebec.org.

Link to the original PDF for download: https://acpaquebec.org/wp-content/uploads/2019/11/PressReleaseMontrealNovember22FRENCHFINAL-2019-1-1.pdf






About the Author Director Communication